mardi, 29 juin 2021 15:04

Sept (7) choses à savoir sur le Centre Culturel de  Rencontre International John Smith  de Ouidah 

Vous avez entendu parler du CCRI- John Smith de Ouidah et vous rêvez de le découvrir ! Voici 7 choses intéressantes qui pourraient satisfaire votre curiosité en attendant votre prochaine visite.

A LA DECOUVERTE DU CCRI JOHN SMITH

Le Centre Culturel de Rencontre International John Smith de Ouidah, en abrégé CCRI- John Smith, est la nouvelle fenêtre culturelle du monde érigée à l’emplacement de l’ancien Tribunal Colonial à 37, 5 km de l’Aéroport Cardinal Bernadin Gantin de Cotonou. C’est un lieu carrefour du présent et du passé conduisant vers futur qui suscite beaucoup d’intérêts.  Si vous envisagez une visite, voici 7 choses qui vous motiveront.

1.    Le CCRI John Smith de Ouidah, c’est quoi ?

C’est une mémoire collective, un centre contemporain de rencontre, de partage, d’information, de divertissement, d’exposition d’art manifestant la richesse patrimoniale du Bénin et de la ville de Ouidah en particulier. C’est un cadre dédié aux artistes des quatre coins du monde pour une expression d’art constructive quelle que soit sa forme. Le CCRI John Smith de Ouidah symbolise la renaissance sur une terre lourdement marquée par 04 siècles de Traites et d’Esclavage. Le CCRI-Ouidah est un lieu de réconciliation, d’inspiration, de partage et de promotion ouvert à tous.

Lire la suite

samedi, 26 juin 2021 07:56

Quelques Images de l'Inauguration du CCRI-JOHN SMITH de Ouidah

Ouidah le 15 Juin 2021, le Centre Culturel de Rencontre International (CCRI) John Smith de Ouidah ouvre ses portes. Visionnez les temps forts de ce moment à travers ces images.

Voir toutes les images

 

lundi, 14 juin 2021 18:01

Inauguration du Centre Culturel de Rencontre International JOHN SMITH de Ouidah.

(Un jour qui sera gravé dans les annales  historiques.)

C'est désormais une certitude que le premier Centre Culturel de Rencontre International de l'Afrique subsaharienne sera opérationnel à partir du 15 Juin 2021.

COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF A L’INAUGURATION DU CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE INTERNATIONAL (CCRI) JOHN SMITH DE OUIDAH

15 JUIN 2021

Ouidah le 15 Juin 2021, le Centre Culturel de Rencontre International (CCRI) John Smith de Ouidah ouvre ses portes.  Ce jour grave en encre d’or l’aboutissement d’un travail au long cours de Janvier Nougloï, professionnel de la culture béninois et initiateur du projet. Grace aux appuis des partenaires techniques et financiers tels que : la Mairie de Ouidah, propriétaire de l’ancien Tribunal colonial qui abrite le aujourd’hui le CCRI John Smith, l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) et du Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts du Bénin, ce beau fleuron de l’univers culturel se veut être pluridisciplinaire, « Connexions », qui associe histoire, patrimoine, recherche et création artistique, notamment dans le domaine des écritures et du théâtre.

Afin de démarrer dans l’action, comme le veut le Programme d’Action du Gouvernement, l’ouverture du CCRI John Smith consacre l’inauguration de l’exposition permanente ‘’ Femmes et esclavages ‘’ réalisée en partenariat avec l’association française Les Anneaux de la mémoire (Ville de Nantes) et les artistes plasticiens béninois. C’est un moment de découverte et de redécouverte.

Ce premier centre culturel de rencontre international d’Afrique subsaharienne, qui intègre ainsi le réseau international de l’ACCR, participe à la valorisation, dans cette région, du patrimoine culturel et touristique, et confirme le souhait au Bénin de revenir sur les traces du passé tout en embrassant l'avenir. C’est d’ailleurs ce qui explique la pose de la STATUE DE LA RECONCILIATION qui se retrouve parfaitement dans un cadre de mémoire. Cette statue n’est présente que dans trois (3) pays marquant les trois (3) points du tristement célèbre triangle de la traite négrière et de l’esclavage : Liverpool en Grande Bretagne, Richmond en Virginie aux États-Unis et aujourd’hui Ouidah au Bénin. C’est aussi, une preuve de la bonne marche vers l’ambition de tous les acteurs impliqués dans la concrétisation de ce joyau situé en face de l’hôtel de Ville de Ouidah.

Un concert gratuit, et accessible à tous, animé par le célèbre orchestre de fanfare ‘’GANGBE BRASS BAND’’ au théâtre de verdure du CCRI John Smith clôture cette cérémonie de lancement, sobre mais riche.

Télécharger le dossier de presse

Télécharger le communiqué de presse

 

Les partenaires associés :

La Mairie de Ouidah

L’Association internationale des Maires des villes francophones (AIMF)

Le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts de l’État du Bénin

L’Association des Centres culturels de rencontre (ACCR)

Les Anneaux de la Mémoire (Ville de Nantes)

La Radio France Internationale

La Ville de Nantes

La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon

La Ville de Genève

L’Agence Nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT)

vendredi, 04 juin 2021 09:25

Fin des travaux de Construction du CCRI-JOHN SMITH de Ouidah.

(L’inauguration prévue pour le 15 juin 2021 : Pour un envol au-delà de nos frontières.)

C'est bien et c'est beau. Le Centre Culturel de Rencontre International (CCRI)-JOHN SMITH  de Ouidah dont les travaux de construction viennent de s'achever est un chef-d'œuvre architectural. C'est désormais une certitude que le premier Centre Culturel de Rencontre International de l'Afrique subsaharienne sera opérationnel.

Galerie du CCRI John Smith

Cour du CCRI John Smith

Au terme des cinq mois du délai contractuel après la remise du site  à l'entreprise le 16 novembre 2020, l'impression générale qui se dégage est un grand motif de fierté et de prestige. La réalisation du projet qui a permis la rénovation à l'identique du bâtiment du tribunal colonial de Ouidah et l'adjonction de bâtiments complémentaires ont été effectives grâce aux financements de l'AIMF (Association Internationale des Maires  Francophones),  l'État Béninois à travers le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts et  la Mairie de Ouidah. Le 15 juin prochain, il sera procédé à l’inauguration officielle du CCRI-JOHN SMITH de Ouidah.

Le chantier a été conduit dans le respect de l'orthodoxie financière et des clauses du Protocole d'accord  signé le 17 septembre 2020 au Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts. Dans le suivi et le contrôle du chantier, il a été  noté également la rigueur implacable des principaux responsables du projet pour que in fine, le résultat soit à la hauteur des attentes et une grande source de satisfaction. La Ville de Ouidah vient de réussir de façon très remarquable  à inscrire en lettres  d'or son nom dans le cercle très fermé des villes qui abritent au monde un Centre Culturel de Rencontre International.  

Théâtre de verdure du CCRI John Smith

Vue extérieure du bâtiment des résidences d'artistes

Avec un théâtre de verdure, des espaces de résidence, un espace de restauration et une médiathèque flambant neufs sans oublier des lieux de travail aux conditions professionnelles adaptés aux artistes, aux formateurs, aux étudiants et aux associations, ce centre va donner une  nouvelle vie culturelle et artistique voire intellectuelle en valorisant le patriotisme culturel et touristique. Il est sous la direction de Janvier Nougloï, un espace de prestige pour des instants magiques avec une grande attractivité.

En parfaite adéquation avec la vision du Président Patrice Athanase Guillaume Talon qui ambitionne de faire de Ouidah, la première ville touristique du Bénin, le CCRI-JOHN SMITH de Ouidah donne ainsi une dimension culturelle et touristique qui va au-delà des frontières béninoises. Il a vocation à soutenir la jeune création du Bénin et celle de l'Afrique francophone. C'est le deuxième CCRI de l'Afrique après celui de la Tunisie et le tout premier de l'Afrique subsaharienne. Ce plus beau fleuron des espaces culturels digne d'envie a de beaux jours devant lui.

mardi, 20 octobre 2020 19:21

 L’héritage historique de Ouidah est particulièrement douloureux : près de 2 millions d’Africains ont été déportés depuis son port, réduits en esclavage dans les plantations du nouveau-monde. Le souvenir de ces événements est perpétué par plusieurs monuments et mémoriaux, tels que La porte du non-retour. En plein expansion, la ville souhaite renforcer ce travail mémoriel en direction des populations locales et des jeunes en particulier en s’appuyant sur un projet contemporain, envisagé dans une perspective d’ouverture aux autres cultures, et aux enjeux sociétaux d’aujourd’hui. Installé sur le site qui abrite l’ancien tribunal colonial, le Centre culturel de rencontre international John Smith - 1er de ce type en Afrique - sera cet espace de mémoire collective et de création culturelle.

Les conseillers communaux de la ville de Ouidah, à travers un vote unanime le 4 mai 2018, ont souhaité revenir sur les traces du passé, de l’histoire et du patrimoine, en créant un lieu à la mémoire de l’esclavage sur le site qui abrite l’ancien tribunal colonial. L’ambition de la ville est de s’appuyer sur ce lieu patrimonial pour porter sa propre politique en matière de développement territorial par la culture, gage d’émancipation, et construire un projet au service de la population en complémentarité de celui de la « Cité historique de Ouidah » porté par le gouvernement béninois.

Lire l'article complet

mardi, 20 octobre 2020 19:13

Les partenaires associés : La Mairie de Ouidah L Association internationale des Maires des villes francophones (AIMF) Le Ministère du Tourisme de la Culture et des Arts du Bénin L Agence Nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme (ANPT) L Association des Centres culturels de rencontre (ACCR) L Association de préfiguration du CCRI John Smith Les Anneaux de la Mémoire (Ville de Nantes)

2 OUIDAH, UNE VILLE HISTORIQUE ET FORTE DE SA JEUNESSE Les traites et les esclavages, vécus sur les trois continents de l Atlantique, ont laissé de nombreuses traces et des mémoires différentes selon les sociétés. Près de deux millions d Africains ont été déportés du rivage de Ouidah, en quatre siècles, par le commerce triangulaire. Situé à 42 Km de Cotonou, la ville de Ouidah était la dernière vision que de nombreux esclaves avaient de leur terre natale avant d'être débarqués dans les plantations du Nouveau Monde. Aujourd hui, la ville de Ouidah compte plus de habitants et demeure en pleine expansion. Plus de 44% ont moins de 15 ans et plus de 17% entre 16 et 24 ans. L enseignement, la formation, l ouverture sur le monde, la possibilité de disposer d un espace ressource

Lire l'article complet