Quoi

• Réhabilitation du site de l'ancien tribunal colonial de Ouidah

Qui

Association Centre Culturel de Rencontre John Smith

Ouidah, Bénin

Le chantier de restauration en construction

Le Centre Culturel de Rencontre International John Smith de Ouidah couvre une superficiede 4000 M2.  En termes d’aménagement, sont prévus :

  • La réhabilitation du bâtiment de l’ancien Tribunal colonial de Ouidah pour servir de bâtiment administratif et d’exposition
  • La construction d’un bâtiment devant abriter la bibliothèque et l’espace multimédia
  • La construction d’un bâtiment devant abriter le restaurant
  • La construction d’un théâtre de verdure
  • La construction des logements pour les artistes
  • L’aménagement de la circulation piétonne et des parterres de jardin bien ombragés.

L’ensemble de ces travaux est prévu pour une durée prévisionnelle de cinq mois. La Ville de Ouidah a choisi l’architecte Aimé Gonçalves, spécialiste des questions de patrimoine, pour conduire le projet de réhabilitation, en partenariat avec les Services techniques de la Ville.

 

L’architecte Aimé Gonçalves

Architecte diplômé de l’École Inter–États d’Architecture et d’Urbanisme (EAMAU) de Lomé, Il a fait plusieurs spécialisations notamment en conservation et gestion des sites historiques à Rome, en architecture de terre à Grenoble, en éducation et action publique sur l’environnement en Israël, en projets d’habitat dans les pays en développement à Marseille où il a également reçu une formation en formes urbaines et architectures en Méditerranée.

Docteur en histoire, option préservation du patrimoine, expert en Bâtiments et Travaux Publics agréé près la Cour d’Appel de Cotonou depuis 2007.

Il est membre du Conseil International des Monuments et Sites (ICOMOS)

Stratégie de restauration du tribunal 

La réhabilitation du bâtiment du tribunal se fera dans l’usage des matériaux et couleurs respectueux de la valeur patrimoniale de l’édifice.

Les matériaux à utiliser dans le cadre des nouvelles constructions seront pour l’essentiel des Briques de Terre Comprimées (BTC) à l’exception des murs de clôture et de rares murs en élévation exposés fortement aux pluies.

Les murs en BTC seront sans enduit laissant voir la beauté de leur appareillage et faisant aussi connaître aux usagers le matériau de la terre de barre qui renvoie au patrimoine et la culture. Quant aux murs en agglos de ciment, ils seront enduits et revêtus de peinture de couleur rose ocre ou jaune ocre, lesquelles teintes sont celles du patrimoine architectural de Ouidah.

Image